1 juillet 2012

Mieux vaut prévenir que guérir! (Juillet 2012)

La sécurité ça concerne tout le monde

Histoire vraie

En juin et  juillet 2011, deux suspectes se sont présentées au domicile de personnes aînées, prétendant qu’elles étaient envoyées par un organisme public pour faire le ménage et de l’aide à domicile. En réalité, ces suspectes étaient auparavant employées d’un sous-traitant, mandaté par l’organisme public et elles avaient été congédiées. Elles avaient toutefois conservé leur carte d’identité et le carnet d’adresses de clients.

Les personnes aînées, victimes dans ce cas, étaient surprises de les voir se présenter à une heure ou date non prévue. Une fois entrées, les suspectes en question accomplissaient le travail, mais en profitaient pour voler argent et bijoux. Les informations sur les suspectes ont été diffusées largement sur le territoire. Une vidéo montrant les suspectes à l’entrée d’une tour à condominiums a aussi permis à la police de les identifier physiquement. En août, deux agents du Poste de Quartier 9 les ont finalement interceptées. Elles furent arrêtées et reconnues coupables de vol par effraction.

Ce cas nous démontre que lorsqu’une personne a le courage de dénoncer un abus, il est possible d’y mettre fin. Grâce au travail du SPVM et à la collaboration d’organismes et d’individus, des situations d’abus envers les aînés peuvent cesser.

Cette histoire nous apprend aussi qu’il faut faire preuve d’une certaine vigilance à propos de personnes de confiance référées par les organismes publics. Voici quelques mesures de précaution :

–  Si une personne offrant ses services se présente à une heure qui n’a pas été convenue, rappelez l’organisme public pour lequel cette personne travaille pour vérifier que sa venue était réellement prévue.
– Ne laissez jamais entrer une personne si vous n’avez pas fait la demande d’un service ou si elle n’a pas de rendez-vous à votre domicile.
– Dans le doute, n’hésitez pas à contacter l’organisme public pour confirmer le dit rendez-vous.
– En cas de doute, de crainte ou d’intimidation, communiquez avec le service de police de la Ville de Montréal au 9-1-1.
– Nous vous invitons à partager cette expérience et ces mesures auprès de vos proches, collègues, membres ou aînés que vous connaissez.

Pour obtenir plus de conseils de sécurité ou pour une visite de sécurité à domicile, vous pouvez contacter Katia Levesque, Chargée de projet au CASUAL (Comité d’action en sécurité urbaine de l’arrondissement de Lachine) par téléphone au 514 634.3471, poste 825, par courriel au c.a.s.u.a.l@hotmail.com.

Voir la page de l’équipe Tandem de Arrondissement Lachine.

Design: Marie-Jacques Rouleau - Intégration: NeXion