2 avril 2013

EN SÉCURITÉ CHEZ-SOI : BIEN RÉPONDRE À LA PORTE!

Lorsqu’on sonne à notre porte, voici les consignes de sécurité de base à respecter. En tout temps, on doit  vérifier l’identité de la personne avant d’ouvrir la porte.  Si vous disposez d’un œil magique (judas) ou d’une fenêtre, on y jette un coup d’œil pour voir qui se trouve de l’autre côté de la porte. Lorsque la personne qui se présente à vous est inconnue, demandez-lui son identité ainsi que la raison de sa visite. Si la personne dit travailler pour une entreprise ou représenter un organisme, vous pouvez téléphoner à l’organisme ou l’entreprise, afin de valider la raison de la présence de celle-ci, ou encore simplement pour valider que cet organisme ou cette entreprise existe réellement. En cas de doute sur l’identité de la personne ou de la raison de sa visite n’ouvrez pas et demandez à la personne de quitter. En tout temps, si vous sentez votre sécurité menacée, téléphonez au 9-1-1.

Mais qu’en est-il de l’utilisation de l’interphone, si vous en avez?  Ce service permet au visiteur d’être identifié avant même d’entrer dans l’édifice à logements.  La marche à suivre est la même : demandez au visiteur de s’identifier, écoutez la réponse donnée et finalement prenez la décision  d’ouvrir ou non. Lorsque plusieurs personnes partagent un lieu d’habitation, il est important de considérer que même si nous ne sommes pas « inquiets » de voir un étranger débarquer à notre porte, il n’en va pas toujours de même pour les autres locataires. En fait, lorsque nous laissons entrer un visiteur sans vérifier son identité, nous lui donnons accès à notre domicile, et à celui des autres aussi.

Après tout, qu’elle est la première consigne que nous donnons aux enfants? Ne pas ouvrir la porte aux inconnus. Cette consigne est donc valide pour tous, petits et grands!

Donc, on se connaît avant d’ouvrir?

 

Voir la page de l’équipe Tandem de Arrondissement Mercier–Hochelaga-Maisonneuve.

Design: Marie-Jacques Rouleau - Intégration: NeXion